dimanche 3 juin 2007

La fin d'un dement


J'avais imaginer une fin plus space opera pour Siberius ou il devenait un etre d'anti-matiere ( Il veux etre le plus puissant de l'univers.) Mais j'ai trouver ca plus pathetique que sa propre colere le tue et que l'homme soit genereux devant ce pauvre fou qui a gaspiller sa vie.

2 commentaires:

qosmiq a dit…

Yé mort, c'est bien fait! Sans blague, excellente mort, ca me rappelle un des episodes des Eternals de Kirby où un Celestial fait un peu le meme coup a un groupe de militaire qui voulaient lui balancer un missile nucléaire par la tête.
Sans blague toujours, toute la problématique du fanatisme religieux est tres bien traitée! Chapeau, mosnieur Henbe!
Et l'image du Siberius triomphant est pas mal chouette!

Bonhomme a dit…

J’aime bien l’idée pour la fin de Sibérius. L’homme n’est pas nécessairement cruel (je crois qu’ils sont au dessus de ça anyway), il s’en débarrasse en lui donnant ce qu’il voulait.

Étant donné qu’il en meure il ne s’aura jamais rien de l’illusion. Ou peut-être le diable va se faire un fun de lui dire, mais ça, c’est autre chose !