mardi 19 août 2008

A l'ombre des sapins de pierres

Une fille préhistorique exposant un de ses seins généreux guette au dessus de son épaule nue un sorcier menaçant et sa bande de robuste hommes-singes. Le tout sous l'ombre pesante de monolithes de pierre acérés.

La belle fille de cro-magnon est habillé d'une peau de léopard et d'un miniscule bikini couvrant chichement sa voluptueuse nudité des âges farouches. Elle tient un poignard de pierre, prête à faire face au groupe du gaillard du shaman si leurs intentions devaient s'avérer belliqueuses...

4 commentaires:

Tinky a dit…

Autrement sympa et drôle que les "Refuges de Pierre" de Jean Auel qui sont un pensum soporifique idéal pour les insomniaques !!! Je n'ai jamais autant dormi qu'en lisant ce truc !!!
Je suis ravie de voir que la fibre préhistorique vibre chez Bonhomme, plus fort que jamais !!! Une envie de retour à la nature après les Etats-Unis ?
Tinky, très amusée.

qosmiq a dit…

Belle madame, et ces vils monsses semblent venir de l'univers de Kirby alors que leur chef a un quelque chose qui me rappelle les persos du professeur Bouchard... avec ces pics etranges ne background, ca donne toute une piece!
Felicitations!
Je vais faire une recherche sur les "Refuges de Pierre"... parce que je connais pas, meme si, a ce que Tinky en dit, ca a pas l'air vraiment enlevant.

Bonhomme a dit…

Qosmiq, "Les refuges de pierres" font partis de la série "Les enfants de la terre" de Jean Auel, un romancière américaine. Je n'ai lu que le premier, et c'est bourré d'informations et d'interprétations très riches et intéressantes sur les peuples préhistoriques. L'histoire raconte la vie d'une jeune orpheline cro-magnon (donc comme nous autres) qui est élevé par des Néanderthaliens. Là ou ça se gâte c'est du gros mélo à la sans famille de petite fille trisssse.
A ce que j'ai entendu le côté anthropologique du premier roman (Le clan de l'ours des cavernes) s'estompe pour la grosse romance et le mélo dans dans les (nombreux) tomes suivant, aussi je n'ai pas poussé plus loin.

Le premier roman à été adapté en film avec Daryl Hannah, c'est assez kitsch mais aussi assez divertissant. On perd beaucoup des éléments culturels et les Néandethals, stoïque mais très noble dans le roman, font un peu pitié une fois interprété par des acteurs qui font de leur mieux avec des maquillages de monstres de Frankenstein (ou presque). Certains raccourcis aide par contre l'œuvre à gagné en rythme.

Et Tinky, ben, pour le retour à la nature suite au états-unis, s'était une semaine de plage de jour et les fêtes foraines / parc d'attraction le soir. Donc malgré tous les touristes (qui ont un charme évident) la plage à un tour de même un côté nature avec ses coquillages, crabes et autres bestiolles que je n'ai pas de par chez nous.
En fait elle m'a surtout laissé le gout de dessiner des filles en bikini, préhistorique ou pas ;)

qosmiq a dit…

C'est une serie epique qui m'a totalement echappée... avec Darryl Hannah en film... ben coup donc! Je n'aurai pas tout vu!