vendredi 30 mai 2008

Massacre au camp d'été, avec du sang pis du poil

De la grosse horreur sale sortis des boulamites*: Hervé Belzille, un méchant maniaque, s'attaquant à un camp d'été, le tout dans un monde animalier. Le tout tirée dans petit projet nommé "The Seven Scars of Madness" que j'avais faits qui racontait la traque du policier Duncan Doonot et les méfaits du tueur en parallèle.
Le tout était un exercice de style, un mariage (plus on moins heureux) entre horreur et un monde animalier. Depuis je remet en scène personnage du flic dans les bande de Chuck Kat-Chow (voir le libellé).

* Boules à mites, j'en conviens, mais c'est tellement plus beau d'un seul mot...

2 commentaires:

qosmiq a dit…

HA! Sans-gland le fou snaguinaire est enfin sur notre blogue!
Tu me vois heureux, maistre Bonhomme!!!!
Je ne peux que te feliciter sur tes victimes,le gars avec la tete qui pisse le sang ferait une superbe pin!
Non pas que ca ne se tienne pas tres bien en noir et blanc, mais je serais curieux de voir ce dessin en couleur, avec une palette digne des plus grands classiques du genre italien!

Bonhomme a dit…

Pour la couleur j'y ait déja pensé, mais en effet le côté gore serais peut-être un peu excessif. Mais tu parle de ces bons vieux maitres Italien, c'est vraiment qu des belles couleurs excessives à La Mario Bava / Dario Argento ça pourrais être le fun (et excessif)!