mardi 19 février 2008

VRAIMENT DE LA MERDE


Bon, comme je disais à qelqu'un, je veux postr à tous les jours, mais des fois, j'ai juste pas le temps. Aujourd,hui j'ai donc scanné des sketchs de meeting (même pas d'aujourd'hui, c'est vous dire) pour leur appliqué deux trois paint buckets, juste pour avoir moins honte (la couleur rend parfois moins pire des affaires pas sauvables, à condition de ne pas en abuser). Et Hop, on poste!
Desole pour ceux qui viendront voir aujourd'hui.

4 commentaires:

Tinky a dit…

Mais, cher Qosmiq,
On ne t'a jamais dit que c'est sur le fumier (la merde, donc !) que poussent les meilleures plantes et les plus belles fleurs ?
Même ce que toi, tu qualifies de merde, je serais bien en peine de le réaliser ! Un peu d'amour-propre, bon sang ! Mais il est vrai qu'à côté d'autres de tes réalisations, c'est un peu simpliste...
Allez, bises !
Tinky, amusée.

Normazan a dit…

Ca prend beaucoup de sketches pour trouver l'idee qui plait. J en suis un exemple vivant! Le petit chine on le connaissait deja! Aussi synmpathique que toujours. Moi, c'est le petit monsieur pouce du bas qui me plait. Je devrais aussi poster tout les jours mais je ne sais pas quoi dessienr sinon des freaks velus ;)
La recherche d'emploi est au point mort!!

Bonhomme a dit…

A quand les aventures du bonhomme pouce, critique de cinéma bouten train, qui se dresse ou se sacre la tête en bas avec son copain, Roger Ebert, lorsqu'il fait ses critiques?

Cela dit, les couleur du caniche kangourou dont l'excédent de sucre sort par la tête me suggère une nudité qui me met mal à l'aise... Mais j'haïs pas ça!

qosmiq a dit…

Maistre bonhomme, si je rendais notre caniche anatomiquement correct, avec son air sucré, il serait proprement obscene.
Monsieur Pouce est de loin ce qu'il y a de plus fort dans cet envoi, et ce, meme son pourtour epais.